Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/02/2010

La Folle équipée de la Duchesse de Berry

(article paru dans Lecture et Tradition, n°375-376)

 

« En 1828, les Vendéens font un triomphe à Marie – Caroline, le seul sourire, a-t-on écrit, que leur aient jamais adressé les Bourbons. La jeune Duchesse de Berry pressentait-elle la révolution de 1830, qui allait remettre son beau-père Charles X sur le chemin de l’exil ? « En cas de nouveaux orages, s’enflamme-t-elle, c’est ici que je viendrai pour reconquérir le Trône de mon fils ». »

Quatre ans plus tard, elle est de retour et appelle la Vendée à se soulever contre Louis – Philippe, l’usurpateur.

L’auteur nous retrace alors le débarquement de la Duchesse en France, la traversée du pays jusqu’en Vendée, la veillée d’armes, et enfin le déclenchement des combats.

Après l’incendie de la Pénissière, les derniers combattants doivent se cacher, et la Duchesse est obligée de fuir à Nantes pour échapper aux troupes tricolores.

A Nantes, elle est trahie par le Juif Deutz et est arrêtée par les sbires de l’usurpateur.

L’auteur finit son livre par un chapitre sur le légitimisme au cours du XIX ème siècle.

Cet ouvrage, acceptable dans les grandes lignes, comporte malheureusement quelques imprécisions dans les détails. Ainsi, par exemple, en ce qui concerne les Lois fondamentales du Royaume, et plus particulièrement la loi de dévolution de la Couronne, on remarque que l’auteur s’embourbe et n’a pas l’air d’en avoir bien compris le fonctionnement. C’est dommage, car ce livre reste néanmoins intéressant.

 

Jean de Saint-Herbot