Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/03/2013

Légitimisme et Papauté

(Adrien Loubier, Editions Sainte Jeanne d’Arc)

 

images.jpegDe la consigne : « Entrons dans la République, pour combattre les mauvaises lois », on en est arrivé à celle-ci, qui est aux antipodes : « Admettons les mauvaises lois, pour entrer dans la République » ! (Robert Havard de La Montagne)

 

 

 

Le Comte Paul de Pradel de Lamase, journaliste légitimiste de la seconde moitié du XIX ème siècle va peu à peu, sombrer de désillusions en désillusions, pour finalement abandonner la cause légitimiste au profit de la politique du Ralliement.

 

Cette curieuse évolution, qui se généralisera dans les milieux catholiques légitimistes de l’époque aboutira à l’une des plus désastreuses erreurs politiques, en venant en quelque sorte légitimer la République maçonnique en place.

 

Les conséquences du Ralliement avaient cependant été entrevues par Charles Maurras, ce que nous démontre Adrien Loubier à travers l’analyse de ses contes philosophiques réunis dans le Chemin de Paradis en 1894.

 

Charles Maurras avait en effet compris à quelles aberrations menait le Ralliement, et décrivit ses conséquences ultimes sous une forme allégorique.

 

Cette double analyse nous permet de mieux comprendre comment tant de royalistes ont pu s’engouffrer dans le sillon de ce funeste Ralliement, alors qu’un jeune journaliste de vingt-cinq ans avait compris l’impasse de cette politique désastreuse et tentait d’en avertir ses contemporains.

 


 

Jean de Saint-Herbot

 

Disponible aux   Editions Sainte Jeanne d’Arc, Les Guillots, 18260 VILLEGENON