Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/07/2010

Louis-Joseph de Saint-Véran, marquis de Montcalm

(Marie-Magdeleine Del PERUGIA, Editions de Paris)

Marquis-de-Montcalm.jpgSi vous voulez connaître ou vous remémorer en quelques pages enrichissantes au style clair et agréable l’essentiel sur la colonisation française en Amérique du Nord, ce livre est pour vous !
Commencée en 1534 grâce aux explorations de Jacques Cartier au Canada, l’épopée de la Nouvelle France d’outre Atlantique prendra fin en 1759 après sept années de guerre contre des forces anglaises de plus en plus nombreuses et offensives. Cette année-là, le général en chef Montcalm envoyé par Louis XV pour défendre nos possessions est tué lors d’une bataille décisive qui livre toutes nos colonies à l’Angleterre.
Cette page d’histoire nous est donc racontée à travers celle de ce général dont la personnalité attachante rend le récit très vivant. En acceptant de quitter les siens pour cet exil lointain et périlleux au service du roi de France et de la patrie, il obtient avant son départ, quelques promotions d’avenir pour ses fils.
Nous apprenons dans ce récit quel esprit d’évangélisation et de respect des races autochtones sous-tend cette conquête française de l’Amérique malgré les difficultés rencontrées auprès des Indiens aux coutumes extrêmement cruelles (cannibalisme, scalpes etc.) Nous apprenons aussi comment l’immensité des espaces à peupler au climat parfois très rude (enneigement six mois de l’année au Canada) a nécessité l’envoi régulier depuis la France d’une main d’œuvre qualifiée, prête à tenter l’aventure, mais aussi comment de valeureuses jeunes filles dites « les filles du roi » ont été incitées à s’expatrier en Nouvelle France pour fonder une famille.
Ainsi la vie sociale qui s’établit à Montréal et Québec nous est dépeinte avec son organisation mais aussi ses rivalités entre les principaux acteurs de cette colonie qui auront leur part de responsabilité dans la perte de nos possessions.
Cependant l’obstacle majeur à une expansion paisible vient des Anglais dont les territoires directement adossés à la mer comptent de nombreux ports, à la différence du Canada enclavé et tributaire d’un fleuve impraticable six mois par an. Ainsi la flotte britannique saura à chaque occasion mettre à mal nos convois maritimes de renforts d’hommes et de vivres et auront peu à peu le dessus sur toutes nos fortifications au long du fleuve Saint-Laurent. C’est donc dans ce contexte difficile et avec des moyens très insuffisants que Montcalm tentera avec bravoure de repousser l’ennemi pour sauver nos territoires... mais en vain.
Très accessible et synthétique, nous conseillons donc la lecture de ce livre dès 17 ans pour un public intéressé.

(Action Familiale et Scolaire, n°191, juin 2007)

Disponible aux Editions de Paris