30/07/2010

Gustave Gautherot

gautherot_gustave1274r3.jpgGustave Gautherot, né en 1880 et mort en 1948, fut professeur d'histoire à l'Institut catholique. Il consacra l'essentiel de ses travaux à la Révolution française, à une époque où l'école radicale, menée par Alphonse Aulard, exerçait son monopole à l'Université.

En 1908, l'Académie française couronne son ouvrage La Démocratie révolutionnaire, mais cela ne suffit pas à lui permettre de sortir d'une certaine marginalité.

Après la Première Guerre mondiale, il devient le correspondant français de l'Entente internationale contre la IIIe Internationale (Internationale communiste). Il publie La Revue antibolchévique, puis La Vague rouge, cette dernière financée par Ernest Mercier, fondateur du Redressement français. À partir d'une documentation puisée dans la presse et les revues communistes, Gautherot élabore toute une série d'ouvrages visant à fournir des informations fiables sur l'idéologie, la stratégie et les méthodes communistes.

En 1922 il publie la biographie du député catholique Emile Keller avec le sous-titre 1828 - 1909 un demi-siècle de défense nationale et religieuse. Il s'engage aussi sur le terrain électoral et sera élu sénateur.

Le 8 avril 1927, il survola Paris en avion pour lancer un tract anticommuniste : « L'araignée bolchéviste tisse à travers le monde ses toiles perfides. [...] En Russie [...], elle a massacré des millions d'ouvriers et de paysans ; elle a réduit un vaste empire à la misère et au plus brutal des esclavages. »

Après la Seconde Guerre mondiale, il est un des rares à s'intéresser au sort réservé aux pays tombés sous la domination soviétique, publiant à compte d'auteur, Derrière le rideau de fer. La vague rouge déferle sur l'Europe (1946).

Source: Wikipedia
Ouvrages disponibles:
  • Septembre 1792, histoire politique des massacres, Bibliothèque Saint-Libère (Version pdf uniquement)