Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/05/2015

LA FEMME ET L'ENFANT DANS LA FRANC-MAÇONNERIE UNIVERSELLE

(Abel Clarin de la Rive, Editions Saint-Rémy)

 

G2-8162-0299-1.jpg

Soulever le voile épais derrière lequel s’abrite encore la Franc-Maçonnerie Universelle pour corrompre systématiquement la Femme et l’Enfant et préparer les voies de l’Antéchrist, afin d’assurer le triomphe final de Lucifer, tel fut le dessein de l’auteur qui pendant environ un an, a rassemblé de nombreux matériaux qui servent de base inébranlable à cet ouvrage. D’après les esprits clairvoyants, Satan fait des efforts désespérés pour ressaisir sa proie et semble ressusciter, sinon le panthéisme polymorphe des Gnostiques, tout au moins le dualisme de Manès.

 

Le mal personnifié voudrait être un Dieu rival de Dieu lui-même. Au Roi de la lumière, les Francs-Maçons cherchent encore à opposer un roi des ténèbres et se plongent bien dans le Manichéisme, puisque cette hérésie préconisa l’idée de la souveraineté et de l’ubiquité de l’Ange rebelle. Pour la réussite de ses projets infernaux, la secte a besoin de la Femme et de l’Enfant ; l’auteur va impartialement, examiner et étudier comment elle tente leur conquête.

 

Disponible aux Editions Saint-Rémy

15/04/2015

Les origines occultistes de la franc-maçonnerie

(JC Lozac'hmeur, Editions des Cimes)

 

les-origines-occultistes-de-la-franc-maconnerie-jc-lozac-hmeur.jpg

« Qu’est-ce que la franc-maçonnerie ? D’où vient-elle ? Quel est son secret ? Quels sont ses objectifs ? Telles sont les questions auxquelles il est répondu dans cet ouvrage. Après avoir dans un précédent livre démontré que le culte des « Fils de la Veuve » est la forme moderne d’une antique religion à mystères opposant un « Dieu Civilisateur » à un « Dieu Tyrannique » identifié au Dieu de la Bible, l’auteur conduit dans ces pages sa recherche à son terme. En effet, si, comme tout l’indique, les Initiés travaillent au retour de l’Âge d’Or, il importe de savoir ce que sera la société dont ils préparent l’avènement. C’est ici que l’étude systématique des différentes composantes de la Franc-Maçonnerie apporte de précieuses informations.

Les rites du Compagnonnage, le culte d’Osiris et celui de Mithra, dévoilent l’essence même de ce monde à venir, à savoir sa haine inexpiable à l’encontre du Dieu du Décalogue et de l’Incarnation. L’Alchimie, la Rose-Croix et la Kabbale complètent le tableau. Totalitaire et résolument prométhéenne, cette civilisation aura pour objectif la divinisation de l’Homme par le développement des sciences et des techniques. Dans cet univers globalisé d’où famille et patrie auront disparu, on pratiquera l’eugénisme et l’euthanasie. L’individu, libéré des règles de la morale, pourra s’adonner aux passions les plus viles. Quant aux religions, elles auront été unifiées au sein d’une « Eglise Universelle » ayant pour loi la « religion de Noé » chère aux Kabbalistes.

Au sommet de cet univers pyramidal et rationalisé, un surhomme jouissant de tous les pouvoirs (« le Soleil » de Campanella) imposera sa loi à la terre entière. »

 

SOMMAIRE :

•  Préface

•  Introduction

•  La Gnose Transhistorique

•  Le Compagnonnage

•  Le culte d’Osiris

•  Le culte de Mithra

•  L’Alchimie

•  La Rose-Croix

•  La Kabbale

•  Le Néoplatonisme

•  CONCLUSION GÉNÉRALE

•  Annexe I : Le Saumon de la Connaissance

•  Annexe II : Note sur le Néoplatonisme

•  Annexe III : L’inférence par induction incomplète suffisante

•  Index des noms cités

•  Table des matières

 

Disponible aux Editions des Cimes

05/07/2014

La Conjuration Antichrétienne ou le Temple Maçonnique voulant s'élever sur les ruines de l’Église Catholique

(Mgr Delassus, Editions KontreKulture)

delassus.pngMonseigneur Henri Delassus (1836-1921) est un prêtre catholique, docteur en théologie et chanoine du diocèse de Cambrai, né à Estaire dans le Nord. Il est ordonné prêtre en 1862 et officie à Valenciennes puis à Lille. En 1874 il est nommé chapelain de la basilique Notre-Dame-de-la-Treille. Dès 1872 il collabore au journal La Semaine religieuse du diocèse de Cambrai, et en 1874 il en devient propriétaire et directeur, assurant lui-même la rédaction de la revue. En 1904 il est nommé prélat de la maison du Pape puis pronotaire apostolique en 1911. Sur demande de la Cour romaine, il reçoit le titre de docteur ad honores par la Faculté de théologie de Lille.

Antilibéral et contre-révolutionnaire, il fut l’un des premiers à percevoir que sous les dessous de la destruction programmée du catholicisme se trouvait un projet de domination mondiale. Il n’eut alors de cesse de le dénoncer dans différents ouvrages et de le combattre, ce qui fait de lui le premier des antimondialistes.

Dans La Conjuration Antichrétienne ou le Temple Maçonnique voulant s'élever sur les ruines de l’Église Catholique, Henry Delassus nous propose une exploration historique, philosophique et religieuse à travers les étapes de la destruction de l’Église catholique par ceux qui, de la Renaissance à la Réforme, puis par les différentes Révolutions, ont programmé l’avènement d’une République universelle judaïque et maçonnique. Nées dans les loges, elles-mêmes instruments d’une petite élite aux visées oligarchiques, les idées humanistes et naturalistes, puis le protestantisme et enfin le libéralisme des Lumières n’ont été que les manifestations d’un long combat pour imposer une vision unifiée de l’homme menant à un mondialisme qui n’est que l’avènement d’un messianisme matérialiste. Pour y arriver, il a fallu et il faut encore écraser le catholicisme, universalisme dont la réalisation concerne un autre plan, le plan céleste, et qui pourtant est un obstacle absolu au projet terrestre de la franc-maçonnerie, car ce sont là deux idées de l’homme qui ne peuvent coexister. « Si l’on veut indiquer la place que l’homme prend dans la pensée moderne, il n’y a pas d’autre mot à employer que celui d’homothéisme [...] On ne peut imaginer un contraste plus grand avec la conception chrétienne de l’homme. Ajoutons que l’on ne peut rien concevoir de plus parfaitement identique à l’attitude des anges rebelles en face de Dieu au jour de la grande tentation. » Ce combat peut ainsi se résumer en une seule phrase : celui du Christ contre Satan.

Disponible aux Editions Kontrekulture

23/06/2014

Quelques conférences et entretiens de Philippe Ploncard d'Assac

-Le nationalisme français, avec Serge De Beketch, Radio-Courtoisie

2001 :

http://youtu.be/2nK7byitbZY

- Le combat des idées, 16 novembre 2008 :

http://youtu.be/kzHK60LP1gw

-Le Nationalisme français avec Franck Abed, 2011 :

http://youtu.be/zIdG8gNeZLo

-La Maçonnerie avec Franck Abed, 2011 :

http://youtu.be/_RbTo9izMI0

-Le complot mondialiste avec Franck Abed, 2011 :

http://youtu.be/0woTJqMyQrc

- Intervention au banquet des 60 ans de Rivarol, 23 Février 2011

avec Franck Abed :

http://youtu.be/78-V9mDATcM ;

http://youtu.be/hJm3o3v5iRg

- Connaître l'ennemi, ses méthodes, sa tactique, ses buts, 14 mai

2011.

-Les attentats du 11 Septembre 2001, septembre 2011:

http://youtu.be/f93yLUIdhmw

- La Politique avec Franck Abed, 3 décembre 2011 :

http://youtu.be/ewmuExeZB3o

-Entretien avec Johan Livernette, 24 janvier 2012 :

http://youtu.be/39suxMu_QvU

- Le nationalisme français, la réponse au mondialisme, 12 mars

2012, Lyon :

http://youtu.be/ZpIqNYCVlM8

-Le nationalisme, solution contre les méfaits du mondialisme, 31

mars 2012:

http://youtu.be/8VYbpcW4SW8

- Le complot mondialiste, 24 avril 2012 - Châtillon-sur-Chalaronne

- Le Nationalisme avec Florian Rouanet, 2 juin 2012 :

http://youtu.be/Z9YjnFQY6sA

- Le Mondialisme avec Florian Rouanet, 6 octobre 2012 :

http://youtu.be/HUuSIj4X7Ro

- Actualité et politique I avec Florian Rouanet - 16 novembre 2012)

: http://youtu.be/I5DRDc9bJbY

-Mondialisme ou Christ-Roi ! avec l'AFS - 16 novembre 2012 :

http://youtu.be/8fqoVM38mMU

-Apprendre la dialectique nationaliste, 6 octobre 2012 :

http://youtu.be/AFu2PlIr_bY

-Actualité et politique II avec Florian Rouanet, 8 décembre 2012 :

http://youtu.be/QbSMoy4uKOc

-Le rôle du décret Crémieux dans la détérioration des relations franco-arabes, 8 décembre 2012 :

http://youtu.be/Z6fGzq2AjrY

-Les présidentielles et la trahison des "biens pensants", 2 juin

2012:

http://youtu.be/h12J_R-TB9o

- Actualité et politique III avec Florian Rouanet - 26 janvier 2013 :

http://youtu.be/B3hMIgvDMtU

-Évolution de la société ou complot contre la société ? 26 janvier

2013 :

http://youtu.be/8MJjKuFhU4I

-La démission de Benoît XVI, conséquence de la mainmise judéomaçonnique sur Rome, 9 mars 2013 :

http://youtu.be/Rr6T7maN8RY

- Église, Maçonnerie et actualité avec Florian Rouanet, 27 avril

2013 :

http://youtu.be/tVFZlDrwlGg

-Le nationalisme face aux "compagnons de route" du mondialisme messianique, 27 avril 2013 :

http://youtu.be/1Yx6SejrYro

-Les crimes d'État du mondialisme, 31 mai 2013 :

http://youtu.be/bo4fSXvWCwI

- Actualité et politique IV avec Florian Rouanet, 8 juin 2013 :

http://youtu.be/QlOO60TARIw

-Le nationalisme face à l'escroquerie démocratique, 8 juin 2013 :

http://youtu.be/fArijeRNAU4

-Actualité et politique V avec Florian Rouanet, 5 octobre 2013 :

http://youtu.be/KhmUfsp07gY

-Entretien du 14 novembre 2013, avec E&R Aquitaine :

http://youtu.be/u1WpZ8VkcDs

-Actualité et politique VI avec Florian Rouanet, 6 décembre 2013 :

http://youtu.be/ViZDpkHZtZI

-Faut-il voter pour le Front National ? 7 décembre 2013 :http://youtu.be/simjvNyiYNs

-Actualité et politique VII avec Florian Rouanet - 25 janvier 2014 :

http://youtu.be/4icVghxKxrw

-La troisième Révolution dite française, 25 janvier 2014 :

http://youtu.be/ZZgtWt7ibAU

 

 

19/06/2013

La démission de Benoît XVI, conséquence de la mainmise judéo-maçonnique sur Rome

Conférence du 9 mars sur « la démission de Benoît XVI, conséquence de la mainmise judéo-maçonnique sur Rome », c'est une suite parfaite de l'entretien du 9 mars réalisé avec Florian Rouanet sur l'ouvrage « Tradition ou révolution ? » de P. P. d'Assac.

http://ploncard-dassac.over-blog.fr/page/5

A compléter aussi avec l'article paru dans La Politique de mars 2013 : Ils l'ont eus !

 

 

Sujets : Franc-Maçonnerie, FSSPX, Vatican, modernisme, sédévacantisme, Benoît XVI (positifs, erreurs, démission), Mgr Williamson, Mgr Fellay, Mgr Masinkus, Bernard Anthony, lobby sioniste, affaire Paolo Gabriele, Goldman Sachs, combat politique, ennemis de l'église..

10/06/2013

300 ans de subversion dans l’Eglise catholique

 

(John Vennari, Editions Notre-Dame-des-Chevaliers)

 

I-Grande-9150-300-ans-de-subversion-dans-l-eglise-catholique.net.jpg

« Notre but final est celui de Voltaire et de la Révolution française, l’anéantissement à tout jamais du catholicisme et même de l’idée chrétienne… »

«  Le travail que nous allons entreprendre n’est l’œuvre ni d’un jour, ni d’un mois, ni d’un an ; il peut durer plusieurs années, un siècle peut-être ; mais dans nos rangs le soldat meurt et le combat continue. »

 

Au début du XIXème siècle, la Haute Vente, société secrète supérieure rédigea une « Instruction permanente » pour expliquer à ses affidés la stratégie à adopter pour pouvoir détruire l’Eglise catholique.

Cette stratégie consiste notamment en la corruption et l’infiltration de l’Eglise afin de la détruire de l’intérieur et l’empêcher ainsi d’enseigner la vérité.

Cette instruction permanente fut publiée en 1859, à la demande  des papes Grégoire XVI et Pie IX, par Jacques Crétineau-Joly dans L’Eglise romaine en face de la Révolution[1].

John Vennari, dans cette brochure, nous donne une synthèse de la réalisation progressive de cette infiltration, et des résultats effrayants obtenus.

 

 

 

Jean de Saint-Herbot



[1] Ouvrage réédité par les Editions Saint Rémi

03/09/2012

L'ultime transgression - Refaçonner l'homme

(Jean-Pierre Dickès, Editions de Chiré)

 

I-Moyenne-11128-l-ultime-transgression-refaconner-l-homme.net.jpg

Médecin, Jean-Pierre Dickès est Président de l'ACIM (Association Catholique des Infirmières et Médecins) et dirige les Cahiers Saint-Raphaël.

L'auteur dresse ici les contours de l'humanité future imaginée par les biologistes du XXI ème siècle.

En souscription jusqu'au 15 septembre 2012 au prix exceptionnel de 15 euros franco de port .

Prix après parution: 20 euros + port.

A souscrire aux Editions de Chiré

26/07/2012

La Face cachée de l’histoire moderne

(Jean Lombard, Editions Saint-Rémi)

 

G2-84519-820-5.jpgJean Lombard diplômé de l’Ecole des Chartes en 1927, envisagea la préparation de cet ouvrage en 1939 : « Le hasard en fut l’origine, lorsque je passais tout l’été de 1939 aux Etats-Unis et au Canada. Il me permit d’assister aux préparatifs idéologiques de la Seconde Guerre Mondiale. J’en vins à découvrir le visage voilé des « forces occultes » et à pressentir que ce sont elles qui ont fomenté les guerres et les révolutions. Je décidai alors de rechercher pour mon compte les racines de ces « forces occultes », en découvrant des textes originaux et en les confrontant avec l’histoire générale. J’eus alors la chance de trouver certaines œuvres, qui sont la clé de ces investigations laborieuses, tels les Selected Essays de Darmestetter, version américaine des Prophètes d’Israël, écrit en 1891. Et je suis parvenu de la sorte à reconstituer le développement du capitalisme et, à son tour, celui du (marxisme) – collectivisme »[1].

 

Cet ouvrage monumental fut d’abord publié en Espagne en quatre tomes, en 1979.

 

Quelques années plus tard, en 1984, l’auteur publia en français  un tome 1 contenant en fait un résumé des tomes 1 et 2 de l’édition espagnole[2]. C’est ce tome qui est aujourd’hui réédité par les Editions Saint-Rémi.

 

Cependant, Jean Lombard mourut malheureusement avant d’avoir pu éditer la suite.

 

Ce tome 1 s’étend sur plusieurs siècles, depuis la fin du Moyen Age jusqu'à la guerre de 1870, et traite de la montée parallèle du capitalisme et du collectivisme.

 

La masse des informations rassemblées ici est impressionnante et nous permet de découvrir les coulisses de l’histoire mondiale.

 

Ainsi, les développements de Jean Lombard nous font comprendre la logique de l’enchainement de différents faits historiques, qui à première vue sembleraient indépendants les uns des autres.

 

Nous voyons clairement le rôle joué par les Sociétés secrètes et la haute finance cosmopolite dans la lente maturation de ces deux internationales (Internationale de l’or et Internationale du sang, pour reprendre les mots de Léon de Poncins), dont l’antagonisme n’est que de façade, et qui ne sont finalement qu’une étape dans la préparation de la mise en place future d’un gouvernement mondial.

 

Nous ne pouvons qu’espérer que l’intégralité de cet ouvrage soit bientôt disponible en français. . .

 

 

 

Jean de Saint-Herbot


 

 Disponible aux Editions Saint-Rémi
 
 


[1] Entretien de Jean Lombard, paru dans le numéro du 3 février 1985 du quotidien espagnol El Alcazar, cité par Ernest Larisse dans Jean Lombard et La Face cachée de l’Histoire moderne, La Voix des Francs n°12, pages 7 et 8.

 

[2] Ernest Larisse, Jean Lombard et La Face cachée de l’Histoire moderne, La Voix des Francs n°12, pages 6 à 23

 

16/02/2012

Sarkozy ou la mort programmée de la France

(Philippe Ploncard d’Assac, Editions SPP)

 

images.jpg«  La crise est mondiale. Il faut que nous lui apportions une réponse mondiale. Et j’en appelle à tous les gouvernements. Aucun d’entre nous n’en sortira en faisant sa propre politique dans son coin, isolé de ce que font les autres. Aucun ! Nous avons besoin du dynamisme de chacun pour deux choses. La première, trouver un nouveau système de régulation. Ce sera l’enjeu du Sommet de Londres. Et je puis vous dire une chose : l’Europe aura une position commune et forte. Et je puis vous dire une deuxième chose : nous n’accepterons pas un sommet qui ne décidera pas. Et je puis vous dire une troisième chose : on ira ensemble vers ce nouvel ordre mondial. Et personne, je dis bien personne, ne pourra s’y opposer. Car à travers le monde, les forces au service du changement sont considérablement plus fortes que les conservatismes et les immobilismes. »  (Discours de Nicolas Sarközy devant le corps diplomatique étranger, au Palais de l’Elysée le 16 janvier 2009)

 

 

 

« … L’objectif est de relever le défi du métissage que nous adresse le XXIème siècle. Ce n’est pas un choix, c’est une obligation. C’est un impératif. On ne peut pas faire autrement au risque de nous trouver confrontés à des problèmes considérables. Nous devons changer, alors nous allons changer. On va changer partout en même temps : dans l’entreprise, dans les administrations, à l’éducation et dans les partis politiques. Et l’on va se fixer des obligations de résultat. Si ce volontarisme républicain ne fonctionnait pas, il faudra alors que la République passe à des méthodes plus contraignantes encore. » (Allocution de Nicolas Sarközy à Palaiseau le 17 décembre 2008)

 

 

 

« La franc-maçonnerie est une grande école de pensée ».

 

 

 

« A l’image du préambule de la future Constitution européenne, je veux rendre un hommage appuyé au rôle qu’elle a joué, et qu’elle joue encore, dans la diffusion et le rayonnement de valeurs humanistes de premier plan : l’égalité des individus, l’universalité de la nature humaine, la tolérance ».

 

 

 

« Je veux souligner sa contribution active à la construction d’un monde meilleur et au rassemblement des hommes autour des idées qui les ennoblissent ».

 

 

 

« La maçonnerie a toujours été présente aux grands moments de notre histoire pour conforte la démocratie et les droits de l’homme ».

 

 

 

« L’une des caractéristiques les plus remarquables de la maçonnerie est l’universalité de ses idéaux. En témoigne ce soir, la présence de représentants d’obédiences étrangères » (…).

 

 

 

« Dans ce ministère de l’intérieur, la franc-maçonnerie est un peu chez elle (…) parce que peu de ministères portent aussi bien les valeurs républicaines et que peu de famille de pensée s’identifient aussi bien à la république ».

 

 

 

« Sachez que rien de ce que vous dites ne m’est indifférent ».

 

 

 

« L’immigration, (…) questionne aussi notre capacité à dépasser ces échecs et à rester ce pays ouvert qui a tiré de l’immigration une grande partie de sa force et de son rayonnement », (…).

 

 

 

« Historiquement, la laïcité c’est d’abord un combat pour la consolidation de la république CONTRE la religion catholique supposée monarchique ».

 

 

 

« La force de la loi de 1905 est d’avoir résisté à l’épreuve du temps au cours duquel les pratiques traditionnelles se sont effondrées » (…).

 

 

 

« Comment ne pas voir que votre attachement à la laïcité est la conséquence même des valeurs maçonnes les plus fondamentales : liberté de penser et le respect de l’autre » ?

 

 

 

« La religion n’est plus et ne doit pas redevenir un vecteur d’affirmation politique et identitaire ».

 

 

 

« Ce qui compte, c’est de préserver l’esprit de la loi de 1905, car pour reprendre une expression récente du Grand Maître du Grand Orient de France : « Le fond du problème n’est pas la foi, c’est l’élimination de la foi des autres et nous n’avons pas le droit d’éliminer la foi musulmane ». (Extraits de l’allocution du 24 juin 2003 de Nicolas Sarközy, à l’occasion du 275ème anniversaire de la naissance de la franc-maçonnerie française)

 

 

 

A travers ces différentes citations, nous voyons ce qu’il faut retenir de ce personnage dont l’esprit et les actes sont totalement opposés à la France et au catholicisme.

 

Quand on pense à la niaiserie de ceux qui l’ont porté au pouvoir, on en reste abasourdi.

 

A la lecture de cet ouvrage, aucun catholique désireux de défendre la France, fille aînée de l’Eglise, ne pourra plus soutenir un tel candidat !

 

 

Disponible aux Editions SPP

 

25/01/2012

La Loge maçonnique


(Albert Vigneau, Editions du Trident)

 

vigneau.jpgDans cet ouvrage, un ancien Franc-maçon, fondateur de la Loge Eleusis (Grande Loge de France) nous raconte son expérience de la Franc-maçonnerie.
Il nous explique ce qui l’avait poussé à y entrer, ce qui l’y attirait et ce qu’il y a trouvé.
Nous découvrons quelles étaient ses pensées, sa moralité, et ce qui l’a amené peu à peu a remettre en cause le bien fondé de cette société secrète.
Au fil des années, son ardeur maçonnique va ainsi se refroidir, et Albert Vigneau va se sentir de plus en plus mal à l’aise dans cette ténébreuse association.
Il va finalement la quitter au lendemain du 6 février 1934, et va rédiger ce livre pour dévoiler ce qu’il a vécu et mettre en garde contre la nocivité de la Franc-maçonnerie.

« Mon Frère Vigneau, déclara le Grand-Maître, vous ne connaissez pas les grands secrets de la Franc-maçonnerie : n’oubliez pas que, c’est un 33e membre du Suprême Conseil qui vous parle ; a-t-il besoin de vous apprendre que les buts secrets de la Franc-maçonnerie sont la déchristianisation de la France.
Le Grand-Maître rappela que la Franc-maçonnerie avait trois buts principaux :
1° Venger la mort des Templiers ; mission de laquelle sont chargés les Chevaliers Kadosch, 30e grade, qui doivent exercer cette vengeance sur l’Eglise catholique.
2° Abattre les frontières pour établir la République universelle, mission de laquelle sont chargés les Sublimes Princes du Royal Secret, 32e.
3° Supprimer la famille traditionnelle pour émanciper les enfants et l’épouse selon la bonne morale laïque, buts vers lesquels tendent les Souverains Grands Inspecteurs Généraux, 33e. »


Jean de Saint-Herbot

 

Disponible aux Editions du Trident