Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/07/2014

44èmes Journées Chouannes à Chiré-en-Montreuil !

Samedi 6 et dimanche 7 septembre 2014 :
44èmes Journées Chouannes à Chiré-en-Montreuil !



Après la grande réussite des Journées Chouannes 2013, l'équipe de Chiré DPF et François-Xavier d'Hautefeuille vont s'efforcer de faire encore mieux les 6 et 7 septembre prochains !

Les 44èmes Journées Chouannes se dérouleront sur deux jours. Le samedi après-midi sera consacré aux thèmes « Révolution, Mondialisme, Franc-Maçonnerie » avec les conférences de Jean-Jules van Rooyen sur « Les traverses du pouvoir – Les révolutions et les réseaux secrets depuis 1776 » (14h), de Pierre Hillard sur « Le mondialisme » (15h30) et de Philippe Pichot-Bravard sur « La Révolution française » (17h). Le samedi soir aura lieu, sur réservation, le traditionnel Banquet de Chiré, servi au cours d'une soirée dédiée à « Gustave Thibon, un philosophe paysan ».

Le dimanche 7 septembre, après les différentes messes matinales et un déjeuner qui peut être acheté sur place (sans réservation), les conférences continueront en début d'après-midi avec le R.P. Argouarc'h et son « Pro Patria » (14h), une table ronde à propos de la Grande Guerre (15h) rassemblant Gérard Bedel (« Le rôle majeur du maréchal Pétain ») et Jérôme Seguin (« Les causes de la Première Guerre mondiale d'après Mgr Delassus »), un après-midi pour les enfants animé sous le signe de la Vendée par Brigitte Lundi, et – en étincelant final – une conférence de Bernard Lugan sur les conflits armés en Afrique.

Comme chaque année, les conférences seront séparées par des entractes permettant aux personnes présentes de visiter les stands, d'acheter leurs livres et de les faire dédicacer. Vous pouvez d'ores et déjà retrouver en temps réel toute l'information des Journées Chouannes 2014 sur notre site internet : http://www.chire.fr/A-191093-journees-chouannes-2014-les-6-et-7-septembre.aspx .

Voici la liste (par ordre alphabétique) des auteurs ayant répondu « présent », à ce jour, pour nos 44èmes Journées Chouannes : Joëlle d'ABBADIE – Philippe ALMERAS – R.P. Jean-Paul ARGOUARC'H – Francine BAY – Francis BERGERON – Michel BERNARD – Michel BRUN – Arnaud de CACQUERAY de VALMÉNIER – Marie-Christine CERUTI-CENDRIER – Jean-Claude CHABRIER – Clotilde CLOVIS – Étienne COUVERT – Cyril DANYEL – Véronique DUCHATEAU – Marc FROIDEFONT – Louis-Christian GAUTIER – Philippe GAUTIER – Laurent GLAUZY – Pierre GOURINARD – Gilles HERARD – Pierre HILLARD – Georges JACOVLEV – Jean-Marie KEROAS – Serge KOLESSNIKOW – Philippe LAURIA – Anne LE PAPE – Aristide LEUCATE – Bernard LUGAN – Brigitte LUNDI – Pierre MAGRE – Pierre MARTIN – Claude MEUNIER-BERTHELOT – Alain MIUS – René MONIOT-BEAUMONT – Henri de MONTALBAN – Claude MOUTON-RAIMBAULT – Alain PASCAL – Luc PERREL – Gérald
PICHON – Philippe PICHOT-BRAVARD – Reynald SECHER – Jean-Julien j.a. VAN ROOYEN – Éric de VERDELHAN – Jean-Fred WARLIN – Bernard ZELLER.

D'autres sont encore attendus ! Visitez régulièrement notre site internet afin d'être informés !
Il y aura également des stands amis : écoles, associations, éditeurs, producteurs…


CHIRÉ-DPF - BP 70001 - 86190 Chiré-en-Montreuil
Tél : 05 49 51 83 04 - Fax : 05 49 51 63 50
Site : www.chire.fr - Courriel : contact@chire.fr

08:38 | 08:38 | 08:38 | | | | Lien permanent | Lien permanent | Lien permanent

28/07/2014

Noah exilé de l’impôt en France, soutient la taxe à 75 %… par charité !

L’Etat et ce cher président ont entrepris la chasse aux exilés fiscaux. Très bien. Il semblerait cependant que la chasse s’arrête à la relation que peut entretenir le fraudeur avec son redresseur mandaté et assermenté par Bercy. Le charismatique tennisman-chanteur se distingue en défendant cette taxe destinée à remplir la cassette commune et à répartir « normalement » avec les plus démunis des Français… Cependant la part Suisse de l’homme souriant et sérieux avec ses deniers se défend de pouvoir être concerné par ces 75 % lancé à l’encan par le candidat mou des présidentielles… Annonce irréfléchie, mise en place molle et sélective… Aujourd’hui, il ne s’agit là que de l’autre et énième tango de Valls…
Nous retranscrivons cette conversation de Yannick Noah sur RTL.

Cela nous inspire tout de suite cette réflexion : "Mieux vaut fermer sa "gueule "et risquer de passer pour un con plutôt que de l'ouvrir et ne laisser ainsi aucun doute à ce sujet".
Noah dans les locaux de RTL

Question : Monsieur Noah, vous avez indiqué récemment que vous souteniez le programme du parti socialiste quant à la taxe de 75 % sur les hauts revenus, est-ce vraiment le cas ?

Noah : "Oui, c'est absolument vrai car il y a tellement de gens qui souffrent qu'il est normal que les plus riches soient fortement taxés. J'ai bien dit que cette taxe de 75 % ne devrait concerner que les revenus supérieurs à un million d'euros par an !"

Question : Mais vous ne pensez pas que cela fera fuir les plus riches ?

Noah : "Ce n'est pas grave. Qu'ils partent. Je pense qu'il faut être généreux avec les plus faibles. C'est citoyen de payer plus d'impôt ! Ce qui compte, c'est la générosité et le partage. D'ailleurs, mon dernier album qui vient de paraître évoque cette thématique. L’avez-vous écouté ? "

Question : Dans votre cas, cette taxe de 75 % se concrétisera par plus d'impôt ?

Noah : "Je ne sais pas. Vous savez je ne m'occupe pas des problèmes d'argent."

Question : Je repose ma question : Serez-vous concerné par cette taxe de 75 % ?

Noah : "En fait, je ne crois pas car mes revenus de source française n'atteignent plus aujourd'hui le million d'euros. Mais si cela avait été le cas, j'aurais accepté de payer cette taxe et donc d'être généreux."

Question : Donc, vous êtes pour une taxe que vous ne paierez pas ?

Noah : " Certes mais c'est parce que seule une partie de mes revenus est taxée en France. Mais je soutiens le principe de cette taxe par solidarité et par générosité pour les plus faibles."

Question : Mais si vous ne payez pas cette taxe et que vous pensez qu'il faut être généreux, accepteriez-vous de verser une partie de votre fortune déjà acquise ?

Noah : « Non, cela n'a rien à voir avec le passé. J'ai bien précisé que j'étais pour cette taxe de 75 % pour les revenus futurs et pas pour les revenus passés ! »

Question : Mais accepteriez-vous de donner une partie de votre fortune accumulée par le passé ?

Noah : "Laissez-moi tranquille avec ça, j'ai parlé des revenus futurs ! La générosité est un principe général, une philosophie de tous les jours. Je n'ai rien à prouver. C'est d'ailleurs ce que je dis à mon public. "

Question : Votre fils a signé un contrat de 65 millions de dollars avec son club de basket, contribuera-t-il à payer pour les plus faibles ?

Noah : "Laissez mon fils tranquille. Il construit son avenir et il n'est pas en France. Il n'a donc pas à contribuer à cette taxe."

Question : Et vous, allez-vous contribuer à payer pour les plus faibles ?

Noah : "Je vous ai dit que mes revenus de source française sont aujourd'hui inférieurs à un million d'euros ! Donc, je ne suis pas concerné. Laissez-moi tranquille. L'interview est finie !"

Question : Monsieur Noah, revenez, j'ai encore une question !

Noah : "Laissez-moi partir, je ne veux plus répondre."

Question : Monsieur Noah, Monsieur Noah ! ? ! ?

Monsieur Noah a quitté précipitamment le studio ! Et il doit 1 million d’euros au fisc français.

Moralité de Monsieur Noah : " Les riches, vous devez payer mais moi non, car je ne suis pas riche en France, ma fortune est à l'étranger ! "
On croit rêver... Et dire qu’une partie des Français ont élu le tennisman-chanteur « personnalité préférée » de France. Il y a des abrutis partout, mais en France cela dépasse l’entendement !

 La rédaction vif82.info

11:28 | 11:28 | 11:28 | | | | Lien permanent | Lien permanent | Lien permanent

05/07/2014

La Conjuration Antichrétienne ou le Temple Maçonnique voulant s'élever sur les ruines de l’Église Catholique

(Mgr Delassus, Editions KontreKulture)

delassus.pngMonseigneur Henri Delassus (1836-1921) est un prêtre catholique, docteur en théologie et chanoine du diocèse de Cambrai, né à Estaire dans le Nord. Il est ordonné prêtre en 1862 et officie à Valenciennes puis à Lille. En 1874 il est nommé chapelain de la basilique Notre-Dame-de-la-Treille. Dès 1872 il collabore au journal La Semaine religieuse du diocèse de Cambrai, et en 1874 il en devient propriétaire et directeur, assurant lui-même la rédaction de la revue. En 1904 il est nommé prélat de la maison du Pape puis pronotaire apostolique en 1911. Sur demande de la Cour romaine, il reçoit le titre de docteur ad honores par la Faculté de théologie de Lille.

Antilibéral et contre-révolutionnaire, il fut l’un des premiers à percevoir que sous les dessous de la destruction programmée du catholicisme se trouvait un projet de domination mondiale. Il n’eut alors de cesse de le dénoncer dans différents ouvrages et de le combattre, ce qui fait de lui le premier des antimondialistes.

Dans La Conjuration Antichrétienne ou le Temple Maçonnique voulant s'élever sur les ruines de l’Église Catholique, Henry Delassus nous propose une exploration historique, philosophique et religieuse à travers les étapes de la destruction de l’Église catholique par ceux qui, de la Renaissance à la Réforme, puis par les différentes Révolutions, ont programmé l’avènement d’une République universelle judaïque et maçonnique. Nées dans les loges, elles-mêmes instruments d’une petite élite aux visées oligarchiques, les idées humanistes et naturalistes, puis le protestantisme et enfin le libéralisme des Lumières n’ont été que les manifestations d’un long combat pour imposer une vision unifiée de l’homme menant à un mondialisme qui n’est que l’avènement d’un messianisme matérialiste. Pour y arriver, il a fallu et il faut encore écraser le catholicisme, universalisme dont la réalisation concerne un autre plan, le plan céleste, et qui pourtant est un obstacle absolu au projet terrestre de la franc-maçonnerie, car ce sont là deux idées de l’homme qui ne peuvent coexister. « Si l’on veut indiquer la place que l’homme prend dans la pensée moderne, il n’y a pas d’autre mot à employer que celui d’homothéisme [...] On ne peut imaginer un contraste plus grand avec la conception chrétienne de l’homme. Ajoutons que l’on ne peut rien concevoir de plus parfaitement identique à l’attitude des anges rebelles en face de Dieu au jour de la grande tentation. » Ce combat peut ainsi se résumer en une seule phrase : celui du Christ contre Satan.

Disponible aux Editions Kontrekulture