Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/06/2013

LOUIS VEUILLOT

Nouveau titre au catalogue :

LOUIS VEUILLOT
par le comte J. du PLESSIS
Reprint de 1943, 193 p., 13 €
Lire un extrait et la table :
Parmi les nobles fils de la noble France, il n'en est pas qui mérite plus complètement cette aristocratique épithète que ce fils d'artisan rural, élevé par la grâce de Dieu sur les sommets de la grandeur. Grand écrivain, grand cœur, grande intelligence, grand serviteur de l'Église et de la patrie, disciple et parfois émule des grands saints de France, Louis Veuillot fait assurément partie de notre plus haute noblesse.
 
Après une élogieuse biographie en guise d'introduction, l'auteur a eu la bonne idée de nous livrer un florilège d'extraits des œuvres de Louis Veuillot, en les classant par thème : la religion, la vie, la famille, la société, la civilisation. Une table analytique en fin d'ouvrage permet de retrouver chacune des œuvres de Louis Veuillot d'où sont extraits ces merveilleux textes.

08:04 | 08:04 | 08:04 | | | | Lien permanent | Lien permanent | Lien permanent

19/06/2013

La démission de Benoît XVI, conséquence de la mainmise judéo-maçonnique sur Rome

Conférence du 9 mars sur « la démission de Benoît XVI, conséquence de la mainmise judéo-maçonnique sur Rome », c'est une suite parfaite de l'entretien du 9 mars réalisé avec Florian Rouanet sur l'ouvrage « Tradition ou révolution ? » de P. P. d'Assac.

http://ploncard-dassac.over-blog.fr/page/5

A compléter aussi avec l'article paru dans La Politique de mars 2013 : Ils l'ont eus !

 

 

Sujets : Franc-Maçonnerie, FSSPX, Vatican, modernisme, sédévacantisme, Benoît XVI (positifs, erreurs, démission), Mgr Williamson, Mgr Fellay, Mgr Masinkus, Bernard Anthony, lobby sioniste, affaire Paolo Gabriele, Goldman Sachs, combat politique, ennemis de l'église..

18/06/2013

En dépit des décisions de justice, la démolition de l’église de Gesté va commencer

JPEG - 109.9 ko
Gesté (Maine et Loire)
L’Église Saint-Pierre-aux-Liens en passe
d’être détruite à partir du 18 juin 2013
Photo : D. Rykner

17/6/13 - Patrimoine - Gesté, église - Lorsqu’un meurtre menace d’être commis en pleine rue, il est d’usage que la police intervienne pour empêcher le crime. Il semble qu’en France un maire puisse, malgré des décisions de justice en sa défaveur, décider de détruire une église sans que la force publique ne s’interpose.

On se rappelle que le Conseil d’État avait rejeté la demande de pourvoi en cassation de la Mairie de Gesté contre la décision du Tribunal Administratif qui interdisait la démolition de l’église. Le maire s’en moque et prétend désormais que le permis de démolir (qui a été annulé) n’est pas nécessaire. Et que le permis de construire, qui fait l’objet d’un recours, n’est pas suspensif.
Comme nous l’avions écrit récemment, le conseil municipal a donc à nouveau voté la démolition le 6 mai, et le maire a passé un appel d’offre pour qu’une entreprise mène ce chantier. Aujourd’hui 17 juin, il a convoqué la presse locale à 16 h pour annoncer sa décision, la démolition devant commencer incessamment.

L’avocat de l’association a déposé ce jour un référé en suspension et une requête en annulation de la délibération du conseil municipal, mais il est probable que la démolition commencera dès demain. Il ne reste que peu d’alternatives possibles pour empêcher ce vandalisme. La première serait que le ministère de la Culture, qui est au courant de la situation, prenne ses responsabilités comme à Saint-Gemmes-d’Andigné (ou à Fontainebleau) et prenne un arrêté d’instance de classement. Mais celui-ci doit intervenir immédiatement.
La deuxième serait que l’on suive l’exemple de la Halle de Fontainebleau, où les défenseurs du patrimoine se sont opposés physiquement aux bulldozers. Nous parlions récemment de la leçon turque, peut-être est-il temps de la suivre même s’il est facile de parler depuis Paris, loin du Maine-et-Loire. Quelle que soit l’issue de cette bataille, il reste à espérer que les responsables n’en sortiront pas impunis. Va-t-on accepter qu’en France, désormais, un élu local puisse décider de la destruction d’une église en bon état, dont la qualité artistique est reconnue même par un tribunal administratif ? Sommes nous encore dans un État de droit ou le temps de la barbarie est-il définitivement revenu ?

 

Didier Rykner, lundi 17 juin 2013

 

Source: http://www.latribunedelart.com/en-depit-des-decisions-de-justice-la-demolition-de-l-eglise-de-geste-va-commencer/

10/06/2013

300 ans de subversion dans l’Eglise catholique

 

(John Vennari, Editions Notre-Dame-des-Chevaliers)

 

I-Grande-9150-300-ans-de-subversion-dans-l-eglise-catholique.net.jpg

« Notre but final est celui de Voltaire et de la Révolution française, l’anéantissement à tout jamais du catholicisme et même de l’idée chrétienne… »

«  Le travail que nous allons entreprendre n’est l’œuvre ni d’un jour, ni d’un mois, ni d’un an ; il peut durer plusieurs années, un siècle peut-être ; mais dans nos rangs le soldat meurt et le combat continue. »

 

Au début du XIXème siècle, la Haute Vente, société secrète supérieure rédigea une « Instruction permanente » pour expliquer à ses affidés la stratégie à adopter pour pouvoir détruire l’Eglise catholique.

Cette stratégie consiste notamment en la corruption et l’infiltration de l’Eglise afin de la détruire de l’intérieur et l’empêcher ainsi d’enseigner la vérité.

Cette instruction permanente fut publiée en 1859, à la demande  des papes Grégoire XVI et Pie IX, par Jacques Crétineau-Joly dans L’Eglise romaine en face de la Révolution[1].

John Vennari, dans cette brochure, nous donne une synthèse de la réalisation progressive de cette infiltration, et des résultats effrayants obtenus.

 

 

 

Jean de Saint-Herbot



[1] Ouvrage réédité par les Editions Saint Rémi

05/06/2013

MANIPULATIONS MONÉTAIRES ET ORDRE SOCIAL



par le R.P. Denis FAHEY
Traduit pour la première fois en français
152 p., 13 €
Lire un extrait et l'index :
C’est ce système suicidaire, fruit de l’alliance monstrueuse du Capitalisme financier apatride et de ceux qui récusent les principes Divins exposés par la Bible et le Christianisme, qui édifie l’Étatisme technocratique athée du Mondialisme : projet asocial, liberticide et satanique sous masque de Démocratie, auto-entretenu par la Finance que dénonce l’auteur et que signala déjà le Pr H. Sombart dans "Les Juifs et la vie économique" ( 1911). Cette dérive, rappelle le RP Fahey, provient d’une rationalité totalement guidée par l’Argent, la cupidité, la maximisation du profit, l’usure, une conception de l’Économie au service de Mammon... qui est assassine, mais n’est que trop naturelle, car tout refus de la loi divinement révélée conduit à opprimer ses semblables et à les exploiter.

08:14 | 08:14 | 08:14 | | | | Lien permanent | Lien permanent | Lien permanent